Un rpg sur A La Croisée des Mondes pour que vous incarniez les personnages qui vous ont toujours fait rêver et que vous les fassiez vivre...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Voir les messages sans réponses
 

Le Monde des Morts

 
SujetsMessages
Derniers Messages
Pas de nouveaux messages

0°o Les banlieues des morts o°0

"Ici et là, des feux avaient été allumés au milieu des ruines. La ville était un gigantesque fatras de pierres, sans rues, sans places, sans espace vide, sauf aux endroits où une maison s'était écroulée. Quelques églises ou bâtiments publics se dressaient encore au-dessus des gravats, mais leurs toitures étaient crevées ou leurs murs lézardés, un portique s'était même affaissé sur les bâtiments de pierre, un labyrinthe de cabanes et de baraques avait été construit à l'aide de poutres brisées, de vieux bidons de pétrole cabossés, de boîtes de biscuits en fer, de plaques de polyéthylène, de planches de contreplaqué et de morceaux de carton."
00
Pas de nouveaux messages

0°o Le Styx o°0

"Et, tout à coup, ils atteignirent le rivage. l'eau écumeuse et huileuse s'étendait devant eux, immobile, à peine troublée de temps à autre par une vaguelette qui venait mourir mollement sur les galets. Le chemin bifurquait sur la gauche et, un peu plus loin, une jetée en bois, ressemblant davantage à une nappe de brouillard plus dense qu'à une structure solide, s'avançait au-dessus de l'eau. Les piliers étaient rongés, les planches recouvertes de moisissure verte, et il n'y avait rien d'autre au-delà. Le chemin s'achevait là où commençait la le brouillard."
00
Pas de nouveaux messages

0°o Le passage des Harpies o°0

"De gigantesques blocs de pierre, recouverts d'une très ancienne moisissure, s'élevaient et disparaissaient dans le brouillard, tout là-haut. Maintenant qu'ils étaient plus près, ils entendaient des cris de l'autre côté de la muraille, sans pouvoir préciser toutefois s'il s'agissait de cris humains : des hurlements aigus et lugubres, des gémissements qui flottaient dans l'air comme les tentacules d'une méduse, déclenchant une vive douleur chaque fois qu'ils frappaient leur ouïe."
00
Pas de nouveaux messages

0°o La plaine des Enfers o°0

"Ils étaient dans une vaste plaine qui s'enfonçait dans le brouillard. Le paysage était éclairé par une lumière fade qui semblait provenir de partout et de nulle part, avec une intensité égale, si bien qu'il n'y avait ni ombres ni lumière véritables et tout avait la même couleur terne. Dans cet espace immense, se trouvaient des adultes et des enfants, des êtres fantômes, si nombreux que Lyra ne pouvait deviner leur nombre. La plupart se tenaient debout, mais certains étaient assis par terre ou même couchés, apathiques ou endormis. Aucun ne bougeait, ils ne couraient pas, ne jouaient pas, mais beaucoup d'entre eux se retournèrent pour observer ces nouveaux venus, avec dans leurs grands yeux écarquillés une curiosité pleine de terreur."
00
Sujets actifs du jour
Top 20 des posteurs du jour
Top 20 des posteurs du forum

Nouveaux messagesNouveaux messagesPas de nouveaux messagesPas de nouveaux messages  Forum VerrouilléForum Verrouillé